Contactez nous

Pour une réservation sur mesure

+ 33 5 45 70 76 76

Nous contacter

Nos horaires

L’Histoire

Littéralement, Châtelard signifie « petit Château ». Ce nom devint très répandu au Moyen-Âge et aujourd’hui nombre de localités s’appellent ainsi. De par sa situation en promontoire au-dessus de la vallée de l’Anguienne, la demeure que l’on connaît aujourd’hui, a dû vraisemblablement succéder à une maison forte du Moyen Age, et ce dans la mouvance du Château de la Tranchade qui surplombe le flanc opposé de la vallée.

Un environnement exceptionnel

Le Châtelard dépend de la commune de Dirac. Le lac de 10 hectares est nourri par l’Anguienne, l’une des 3 petites rivières, affluentes de la Charente, qui en entaillant les plateaux calcaires durs ont donné naissance à des paysages pittoresques. En effet, on y trouve des falaises calcaires, des grottes naturelles, des sources et ruisseaux aux eaux vives, une forêt thermophile où le chêne vert occupe une place importante. Le Châtelard détient une exceptionnelle richesse botanique avec 176 espèces végétales dont 20 présentant un intérêt patrimonial fort dans le contexte régional.

La faune présente également des éléments d’un grand intérêt, notamment en ce qui concerne les mammifères et les invertébrés. On y trouve une importante diversité de chauve-souris, et de libellules. Le Châtelard et les sentiers qui la bordent ou le traversent se situent au cœur d’une zone classée NATURA 2000. Cet espace est également référencé Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique.

Le Domaine du Châtelard au 20ième siècle

Deux grandes familles ont marqué l’histoire du domaine entre 1925 et 1996 :

la famille Pontailler de 1925 à 1955

la famille Deschamps de 1955 à 1996

Daniel Pontailler, natif de Ruelle-sur-Touvre, s’installa au Châtelard, qui était une grosse ferme en 1925, et représentait alors 113 hectares. Il se chargea de faire d’importants travaux pour rendre ce domaine habitable. Le Châtelard fut la première habitation de la région à bénéficier du confort électrique (mis à part certains quartiers d’Angoulême). Il eut l’idée de réaliser une piscine en 1934, puis un court de tennis. De 1948 à 1952, il exploita les terres de la propriété. Les enfants de Daniel partirent s’engager dans l’armée loin de la région. Daniel Pontailler, un peu désespéré, refusa de rester seul avec sa femme sur un tel domaine. Il vendit le Châtelard en 1955 à Michel et Odette Deschamps.

Michel Deschamps, passionné du 7ème art, marqua une nouvelle page pour le Domaine et pour Angoulême, qui devint grâce à lui une plaque tournante du cinéma – à tel point que la ville fut surnommée la petite capitale du cinéma. Les avant premières se succédaient. Le monde du cinéma appréciait et respectait le travail fourni par Mr Deschamps. Acteurs et réalisateurs venaient nombreux à Angoulême à cette époque. En 1955, Michel et Odette achetèrent donc le Châtelard qui s’étendait sur 100 hectares. Ils y firent quelques travaux de décoration et rénovèrent le Moulin et le Maine Terrou, deux dépendances du domaine qui étaient en ruine. S’ensuivirent des réceptions mémorables au Châtelard, beaucoup de célébrités et stars y venaient dîner et passer la nuit : Annie Girardot, Brigitte Bardot, Johnny Halliday, Catherine Deneuve, Bourvil, Annie Cordy, etc.

Grâce à la suggestion d’un ami, il fit de l’immense prairie qui s’étendait derrière la maison un vaste lac poissonneux. On construisit une digue donnant naissance à un lac de 10 hectares et celui-ci prit naturellement la forme d’un S.

Quelques années avant sa mort, Michel Deschamps vendit le Maine Terrou. A la mort de Mr Deschamps, sa fille Jacqueline se désengagea des affaires cinématographiques, puis quelques années plus tard, elle décida de partir à regret, laissant sa mère seule, qui décida à son tour de vendre la propriété à un couple d’Anglais en 1996.

Inauguration du drugstore à Angoulême par M. Deschamps

Un nouveau tournant pour le Châtelard

En Avril 2009, Pascale Erni, d’origine suisse italienne et Ivan Gotfredsen d’origine suisse danoise tombèrent amoureux de cette belle demeure. Admiratifs de la richesse naturelle et historique du lieu, ils voulurent en faire profiter leurs clients et créèrent un hôtel-restaurant, devenu aujourd’hui incontournable dans la région.

L’hôtel-restaurant ouvrit ses portes le 25 juin 2009. Puis, à peine 5 semaines après l’ouverture, Ils eurent l’honneur et la surprise d’accueillir Gérard Depardieu pendant un mois pour le tournage du film « Mammouth ».

Bienvenue à vous, visiteur et ami, entrez dans l’Histoire et soyez ici chez vous !